07

Mai 2020

Japon

 

Antoine – Deux chantiers au Japon rural

7 mois

Le japon. Cela faisait très longtemps que je souhaitais pouvoir découvrir et voir des mes propres yeux un pays que je ne connaissais finalement que via des œuvres dessinées : bande dessinées1, manga, films d’animations2.
Par ailleurs cela faisait plusieurs années que je participais à différents types de projets de volontariat, longs et courts. Cette manière de voyager me plaisait beaucoup en cela qu’elle permet de vivre quelque chose de différent qu’un séjour purement touristique et que c’est donc un moyen très intéressant d’approcher un pays ou une région, ses habitants, sa culture, …

C’est donc assez naturellement que mon envie de visiter le Japon et mon intérêt pour le volontariat se sont rencontrés et m’ont décidés à partir pour deux fois trois mois au pays du soleil levant.
Bien que le pays soit bien souvent représenté par ses mégalopoles grouillantes et éclairées aux néons colorés, je souhaitais justement avoir l’occasion de voir et de vivre l’exact opposé : le japon rural.
De plus, je souhaitais trouver des projets me permettant de m’essayer au travail de la terre. Après plusieurs années à Bruxelles, je souhaitais pouvoir tester un autre type de travail : en plein air, physique, … Tout en découvrant et en visitant ce pays sur lequel je fantasmais depuis longtemps.

Mon premier projet s’est donc déroulé à Wazuka, dans une ferme de thé dans la région de Kyoto tandis que le deuxième m’a emmené sur l’île d’Hokkaido, à Shintoku, dans une ferme communautaire.
A Wazuka, entre septembre et décembre, j’ai donc participé à la récolte d’automne tout en préparant les champs pour le printemps suivant, en taillant les arbres à thé notamment. J’ai également pris part à la récolte du riz et à différent types de travaux agricoles avec d’autres fermiers du village.
De février à avril, lors de mon séjour à Shintoku, j’ai eu l’occasion de travailler à de nombreuses tâches différentes : traite des vaches, travail de la laine, cuisine communautaire, artisanat, semis,…

A l’heure de faire un genre de bilan pour ce témoignage, difficile de choisir sur quoi exactement mettre l’accent…

J’ai adoré les différents types de travail auxquels j’ai participé, et j’ai rencontré des personnes absolument adorables mais en revisitant mon voyage au travers des photos que j’ai prises, il apparait clairement qu’une des choses les plus marquantes auront été les paysages que j’ai pu admirer : des collines couvertes de champs de thé de Wazuka aux montagnes enneigé d’Hokkaido en passant par les temples et sanctuaires entourés d’érables rouge feu, je n’ai pas regretté une seule seconde d’avoir choisi la campagne pour mes séjours et mes escapades durant mon temps libre.

De retour depuis quinze jours et bien qu’y ayant passé six mois au total, je ne rêve que d’une chose c’est d’y retourner !

1 « Sous deux soleils » de Frank Pé, « Tokyo Sanpo » & « Manabé Shima » de Florent Chavoué, …
2 « Your name » & « The garden of Words » de Shinkai Makoto, « Millenium actress » et « Perfect Blue » de Kon Satoshi parmis tant d’autres