En tant qu’Organisation de Jeunesse basée à Anderlecht dans le quartier du drame, JAVVA ne souhaitait pas continuer son travail comme si de rien n’était suite à la mort brutale d’Adil après une course poursuite avec la police le vendredi 10 avril. « Ce n’est pas la première fois que des jeunes meurent dans de telles circonstances. Nous craignons que ces courses-poursuites dangereuses augmentent considérablement dans les semaines qui viennent. Fuir