C’est la fin de l’été et chez JAVVA cela rime avec la fin de nos chantiers de volontariat de l’année. Malgré la COVID nous avons finalement pu maintenir 4 d’entre eux sur les 12 prévus au départ. Une trentaine de jeunes et moins jeunes ont pu prêter main forte à des actions citoyennes situées à Tournai, Gant, Wépion ou encore à Jemeppe-sur-Sambre pendant à chaque fois une ou deux semaines.

2020 est une date importante dans le petit monde du volontariat, puisqu’il y a 100 ans avait lieu le premier chantier après la 1ère Guerre Mondiale. Ce premier projet de volontariat international avait été organisé en 1920 à Esnes, pour reconstruire, dans un esprit de solidarité internationale, des villages autour de Verdun.

Grâce à nos partenaires locaux, l’école de l’Enfance de l’Art, les habitats groupés de Wépion et du Hameau du Terril et les centres Croix Rouge, nous avons pu perpétuer l’esprit initial des volontariats internationaux.  Quand bien même il y avait des incertitudes et inquiétudes dû à la crise sanitaire, nous sommes fiers d’avoir pu promouvoir d’une société pacifique, solidaire et interculturelle. Car oui malgré tout il y avait de la diversité dans ces chantiers pour le plaisir de toutes et tous ! En effet, les équipes étaient à chaque fois constituées de demandeurs de protection internationale originaire des 4 coins de la planète :  Pakistan, Yémen, Sénégal ou encore Palestine. Aussi une équipe de volontaire était composée elle, de 6 francophones et 6 néerlandophones. Toutes et tous ce le sont dit, nos différences sont des richesses !