Début de cette année, Evelyne s’est rendue à Hanoi pour participer durant 2 semaines à la préparation du Nouvel An (Tết) organisé par « Solidarité Jeunesse Vietnam » au profit d’enfants et familles plus précaires. Cette fête marque la fin et le début d’une nouvelle lunaire : elle est l’occasion pour les familles de se réunir et de cuisiner le « bánh chưng », un gâteau de riz gluant. Afin que ces célébrations puissent profiter à tous, SJ Vietnam organise avec ses volontaires des ateliers de cuisine pour que ces gâteaux puissent être distribués aux familles les plus pauvres.

Une expérience marquante pour Evelyne dont elle nous livre ici le récit :

« Les trois premiers jours, on pensait leur porter la poisse parce que la machine à laver s’est cassée, puis la toilette, puis la douche et après l’ascenseur, la porte, la bouilloire … enfin bref, tout cassait ! Maintenant ça va mieux même si je suis encore parfois coincée à la toilette parce que je n’ai pas assez de force pour tirer la porte ! Je dois alors appeler quelqu’un pour m’aider, pas de problème de ce côté là.

J’apprécie beaucoup le fait de partager un appartement avec des filles très sympathiques. J’ai eu l’occasion d’en apprendre plus sur la culture vietnamienne et japonaise.

On a déjà fait une bonne centaine de cakes et on a été en donner 80 hier aux enfants. On a passé un super moment avec eux, on leur a fait un petit spectacle de danse, eux aussi et on a fait beaucoup de câlins. J’ai vraiment envie d’y retourner dans plusieurs années en tant que volontaire. Je pense que c’est très intéressant parce que même si tout le monde les met dans le même sac (« ce sont des enfants handicapés, ils ont ça et ça comme handicap »), ils sont tous très différents et chacun  d’entre eux a des besoins spécifiques.

J’ai passé un moment inoubliable.

Je vous envoi quelques photos et un peu de chaleur aussi parce que, même si c’est l’hiver et que les vietnamiens portent vraiment des doudounes, je pense que 24°C c’est chaud ! »