J’ai découvert le volontariat un peu par hasard lors du Travel Storytelling festival qui a eu lieu à Bruxelles. Je cherchais à découvrir de nouvelles manières de voyager et mon contact avec l’équipe de Javva présente au festival a été un vrai coup de cœur. J’ai tout de suite su que faire du volontariat international était quelque chose que je me devais de faire. J’avais vraiment envie de rencontrer des gens d’autres pays et de découvrir de nouvelles cultures dans un environnement comme celui-là.

Je me suis intéressée à un projet court dans un premier temps car je voulais vraiment tester les eaux et découvrir les choses à mon rythme. J’ai choisi l’Islande en grande partie car j’aimais beaucoup les activités artistiques que SEEDS Iceland proposait mais aussi… C’est un pays dans lequel je voulais voyager depuis un certain temps sans jamais trop savoir comment/avec qui y aller. L’idée de partager ça avec des gens des quatre coins du monde m’a tout de suite parue parfaite.

Je dois dire que je n’ai pas vraiment eu de peurs ou d’appréhensions particulière de partir. J’avais déjà beaucoup voyagé par moi-même à travers différents pays et après une première conversation au stand lors du festival et une rencontre avec Claire, je me sentais déjà confiante. Cela dit c’est vraiment le week-end pré-départ qui m’a encore plus motivé. J’ai trouvé l’atmosphère générale super sympa et c’était très éducatif. Ça a éclaircit beaucoup de points auxquels je n’avais pas forcément pensé sur le volontariat social ainsi que sur les différentes activités et personnes que l’on rencontre durant de tels chantiers.

Je n’ai pas expérimenté de difficultés particulières durant mon chantier… les maladresses du début peut-être, quand personne ne se connait encore et qu’on est tous un petit peu timide mais très vite nous sommes tous devenus très proche. Bien entendu mon chantier était un photo-marathon, donc l’ambiance était assez relax. On était vraiment dans un environnement chaleureuse et cosy qui nous a fait tous nous lier d’amitié très vite. J’ai appris beaucoup sur le pays en lui-même (la politique, le style de vie mais surtout la faune et la flore ainsi que l’écosystème de l’Islande) et encore plus de mes compagnons de voyage. Nous étions TOUS de pays différent (Russie, Corée du Sud, Mexique, Canada, Angleterre, Hong Kong, Espagne, Angleterre) et souvent le soir nous passions pas mal de temps à discuter des différences de nos pays respectifs. Ça allait de la politique du pays à l’éducation en passant par les coutumes, les langues et autres. J’ai trouvé ça ultra-éducatif et j’en ai énormément appris sur les pays de chacun au final, chose que j’ai trouvé extrêmement enrichissante. On a même fait une soirée internationale où chacun a cuisiné un plat de son pays !

 

Encore aujourd’hui après presque un an nous gardons contact. J’ai envoyé une carte postale à tout le monde pour Noël et revu l’une de mes compagnes de voyage récemment ! On planifie même bientôt de se revoir tous ensemble pour un autre voyage.

Au-delà des rencontres humaines, ce premier chantier de volontariat m’a vraiment donné envie de renouveler l’expérience. Peut-être pour une plus longue durée cette fois-ci car j’ai tellement aimé les moments passés ensemble que l’expérience m’a parue un peu courte en dix jours. Je pense que cela m’a ouvert l’esprit et fait grandir et que la définition du mot « voyage » quelque part s’élargit dans ma tête. Humainement cela m’a énormément apporté et j’aimerai vraiment m’investir dans d’autres chantiers dès que j’en ai l’occasion.

J’ai également réalisé une vidéo durant notre chantier, voici le lien: Vidéo Pauline Islande